Pourquoi la pompe à chaleur est-elle le meilleur système de chauffage de la piscine ?

06 mars 2018

Le chauffage de la piscine est un sujet fréquemment abordé. Toutes sortes de nouvelles technologies sont présentées comme si elles allaient changer le marché. Mais la conclusion reste la même : la pompe à chaleur est le moyen le plus efficace et le plus économique pour chauffer une piscine !

Rendement très élevé

Rendement très élevé

Une rapide comparaison avec les autres options suffit pour comprendre que la pompe à chaleur est le meilleur système de chauffage pour la piscine.

Un chauffage électrique de piscine est tout simplement beaucoup trop cher à l'usage. La consommation d'un système électrique est si élevée que cette option est uniquement envisageable pour les bains à remous de maximum 1 500 litres. Pour une piscine standard d'environ 50 000 litres, l'utilisation d'un chauffage électrique est tout à fait exclue.

Quant au chauffage au gaz ou au mazout, il présente un rendement trop faible. Ces systèmes de chauffage ont besoin de 5 kW d'énergie pour générer 1 kW de chaleur. Avec une pompe à chaleur, c'est exactement l'inverse !

Les systèmes solaires sont quant à eux très en vogue pour le chauffage de la piscine, mais le problème est que l'on est alors totalement tributaire de l'ensoleillement. Un tel système n'est donc pas envisageable en Belgique ou aux Pays-Bas. Il peut toutefois s'avérer rentable en combinaison avec une pompe à chaleur.

Avantages et inconvénients des pompes à chaleur de piscine

L'avantage majeur de la pompe à chaleur est son rendement élevé et sa consommation réduite. Moyennant une consommation économiquement responsable, une installation de ce type permet de limiter la facture d'électricité à 600-700 euros par an. Pour autant, bien entendu, que vous couvriez bien votre piscine et que vous adaptiez la température les jours où vous n'utilisez pas votre piscine.

La pompe à chaleur présente néanmoins un inconvénient, à savoir sa lenteur. Lorsque vous redémarrez votre piscine au printemps, il faut en effet compter 7 jours pour que l'eau passe de 15 °C à 28 °C.

De plus, la pompe à chaleur dépend de la température ambiante. Autrement dit, si la température extérieure est élevée, l'eau se réchauffe beaucoup plus rapidement que si elle est basse. Cela explique que la plupart des pompes à chaleur ne fonctionnent pas à une température extérieure inférieure à 5 °C.

Seule exception : les pompes à chaleur « toutes saisons ». Mais ne vous attendez pas à des miracles : ces pompes ne feront pas augmenter la température de l'eau de votre piscine de quelques degrés en l'espace d'un jour seulement. S'il fait moins de 5 °C, la pompe pourra seulement maintenir la température constante.

Choisir la bonne pompe à chaleur

Pour faire le bon choix parmi les différentes marques de pompes à chaleur, il convient de comparer leur coefficient de performance (COP), c'est-à-dire le rapport de la puissance délivrée sur la puissance consommée, ou en des termes plus compréhensibles, la chaleur fournie par kW d'énergie consommée à une température extérieure donnée. Plus le COP est élevé, meilleur est le rendement de la pompe à chaleur.

Attention : ne comparez que des pompes à chaleur conformes aux normes et contrôlées par un organisme externe. Les mesures prises par les fournisseurs ne sont malheureusement pas toujours très objectives et sont effectuées à une température trop élevée.

Outre le COP, un autre critère important est la qualité des pièces. Vérifiez si la pompe à chaleur est équipée d'un échangeur de chaleur en titane. En effet, seul le titane résiste bien aux produits chimiques utilisés pour entretenir la piscine. La durée de vie de votre pompe à chaleur s'en trouvera ainsi prolongée.

Enfin, votre pompe à chaleur doit également être adaptée au volume de votre piscine. Un bon fabricant de pompes à chaleur présente toujours un tableau dans la fiche technique de ses pompes. Vous pourrez ainsi déterminer facilement quelle pompe à chaleur est adaptée à votre piscine.

Il est recommandé de prévoir une marge de 5 000 litres et d'augmenter cette marge si la piscine reste longtemps à l'ombre ou si vous n'utilisez pas de volet roulant. Dans ces cas, il y a lieu de prévoir une pompe à chaleur plus puissante. Ces pompes sont certes plus chères à l'achat, mais elles sont beaucoup plus rentables. Le temps de chauffe est fortement raccourci. Résultat : vous ne consommerez pas plus qu'avec une pompe à chaleur ordinaire, et peut-être même consommerez-vous moins.

L'emplacement idéal pour la pompe à chaleur

L'emplacement idéal pour la pompe à chaleur

Il est conseillé d'installer votre pompe à chaleur à l'extérieur. Vous n'aurez ainsi pas besoin d'un local technique doté d'un bon système d'arrivée et d'évacuation de l'air.

Une installation à l'air libre est idéale pour souffler l'air refroidi le plus loin possible. La température ambiante directe de la pompe à chaleur est ainsi plus élevée, ce qui se traduit par un meilleur rendement.

La pompe à chaleur ne doit pas forcément être installée au soleil, même s'il est vrai que la température ambiante est un facteur important. Il convient de laisser 50 cm d'espace libre tout autour de la pompe à chaleur. Au niveau du ventilateur, il est conseillé de laisser 3 à 5 mètres d'espace libre, et ce pour pouvoir souffler l'air refroidi suffisamment loin.

Lors de l'installation d'une pompe à chaleur, il convient en outre de faire attention au bruit. S'il est vrai que les pompes à chaleur sont de plus en plus silencieuses, autant essayer de limiter le bruit au strict minimum, par exemple en installant la pompe à chaleur dans un coin.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez d'autres questions au sujet du chauffage de votre piscine !