Que coûte l'entretien d'une piscine ?

06 mars 2018
Que coûte l'entretien d'une piscine ?

Que coûte l'entretien d'une piscine ?

Avant de construire une piscine, il est judicieux de s’interroger sur les frais d’entretien d’un tel ouvrage. C’est en effet un facteur important pour se faire une idée réaliste du coût total d’une piscine.

On peut répartir les frais liés à l’entretien d’une piscine en trois catégories. Il y a tout d’abord le coût de l’énergie utilisée pour le chauffage et la filtration de l’eau. À cela s’ajoute le coût du remplissage. La dernière catégorie inclut enfin l’achat des produits d’entretien, indispensables pour nager dans une piscine saine.

Estimation des frais d’entretien d’une piscine

Les exemples suivants tiennent compte d’une piscine de construction standard de 10 mètres sur 5. Le coût de l’entretien d’une piscine dépend toujours de son volume total. 

Coûts énergétiques de l’entretien d’une piscine

Les coûts énergétiques d’une piscine concernent deux aspects. Il y a d’une part les coûts liés au fonctionnement de la pompe de filtration. Cette pompe doit tourner toute l’année, quoique moins longtemps en hiver qu’en été.

Cela revient à environ 150 euros par an et inclut, outre l’énergie nécessaire au fonctionnement de la pompe à filtration, celle utilisée pour éclairer de temps à autre la piscine en soirée et pour actionner le volet roulant automatique.

D’autre part, dans un pays comme la Belgique, une piscine doit être chauffée. Bien qu’il existe un vaste choix parmi les différents types de chauffage pour piscines, la pompe à chaleur est le mode de chauffage le plus fréquent. Chauffer une piscine couverte d’avril à fin octobre coûte entre 500 et 600 euros par an.

Coûts énergétiques de l’entretien d’une piscine
Coût de remplissage de la piscine

Coût de remplissage de la piscine

Le prix du mètre cube d’eau (1 000 litres) varie d’une région à l’autre. D’après les tarifs de 2014, le prix moyen du mètre cube d’eau était de 4,30 euros en Flandre. Le mieux est encore de vérifier vous-même le prix exact sur vos factures d’eau. Vous pourrez ainsi calculer le coût total du remplissage de votre piscine.

La quantité d’eau dont vous aurez besoin chaque année pour votre piscine dépend de plusieurs facteurs. Pour commencer, parlons de la météo. Une période de chaleur prolongée entraîne une plus forte évaporation de l’eau. Il vous faudra par conséquent ajouter de l’eau pour maintenir le niveau de remplissage de votre piscine. Il s’agit cependant de faibles quantités tout à fait négligeables.

Aussi, plus vous utilisez votre piscine, plus fréquemment il vous faudra ajouter de l’eau, car il s’en échappe toujours lorsque vous nagez et quand vous sortez du bassin. Si vous envisagez d’organiser un jour une « pool party », un petit remplissage s’imposera ensuite ! On parle là d’une baisse de niveau d’une dizaine de centimètres.

La quantité de pluie (en été) joue aussi sur la quantité d’eau dont vous aurez besoin pour maintenir le niveau de remplissage. En effet, la pluie est une façon toute naturelle de remplir sa piscine. En hiver, la pluviométrie suffit largement à maintenir un niveau d’eau constant, mais dès que vous recommencerez à utiliser votre piscine, vers le mois d’avril, il vous faudra la remplir vous-même. 

Un dernier facteur est lié à l’entretien de votre filtre à eau. Pour garantir la qualité de la filtration, vous devez régulièrement effectuer un contre-lavage du filtre. Cette opération entraîne une baisse du niveau d’eau de près de 5 cm.

Nous recommandons cependant d’effectuer un contre-lavage tous les quinze jours. D’avril à fin octobre, cela représente donc une quinzaine de nettoyages, soit une perte de niveau d’eau d’environ 75 cm. Si nous transposons cela à notre piscine type de 10 mètres sur 5, cela revient à une perte de 3 750 litres ou 3,75 m² d’eau. Au tarif de 4,30 €/m³, vous en aurez pour 16,13 euros. 

Coût des produits d’entretien

Coût des produits d’entretien

Pour profiter pleinement de votre piscine, l’eau doit être pure et saine. Pour ce faire, vous devez régulièrement y verser des produits comme du chlore et des correcteurs de pH.

Ces produits ne sont malheureusement pas donnés et il vous faudra compter de 300 à 400 euros par an pour ce poste de dépense. Cela dit, au mieux vous entretenez votre piscine, au moins cela vous coûtera en produits d’entretien. Par ailleurs, le mauvais temps détériore lui aussi la qualité de l’eau et vous obligera à utiliser plus de produits. Il n’y a qu’en hiver où vous ne devrez presque pas en utiliser, voire pas du tout.

En plus des produits d’entretien, vous pouvez aussi faire appel au constructeur de votre piscine pour qu’il procède à l’hivernage de votre bassin dès l’automne et jusqu’au printemps. Cette prestation de service améliore grandement l’entretien de votre piscine. Il vous faudra tout de même débourser dans les 250 euros par intervention, mais c’est aussi la solution la plus simple.

Astuces pour réduire le coût d’entretien de votre piscine

L’entretien d’une piscine représente un budget certain. Entre l’énergie, l’eau et les produits d’entretien, il vous en coûtera entre 1 000 et 1 500 euros, soit en moyenne 100 euros par mois. Il est pourtant possible de réduire au mieux ces coûts en suivant quelques conseils simples.

Chauffer et couvrir sa piscine

Une première astuce pour éviter de gaspiller de l’énergie consiste tout simplement à couvrir votre piscine quand vous ne l’utilisez pas. À cet effet, vous pouvez utiliser une bâche ou mieux encore, un volet roulant automatique. Grâce à cet investissement, vous ne chaufferez plus « pour rien ».

En effet, 80 % de la dispersion thermique se produit à la surface de l’eau lorsque le bassin n’est pas recouvert d’une bâche ou d’un volet. C’est la solution la plus efficace si vous souhaitez vraiment réduire les coûts de chauffage de votre piscine.

Une bâche vous fera rapidement économiser une centaine d’euros par an. Un volet roulant automatique avec lames à capteurs solaires vous fera réaliser bien plus d’économies encore. Les lames solaires peuvent même faire monter la température de l’eau de quelques degrés sans qu’il soit nécessaire de mettre le chauffage de piscine en route. 

Chauffer et couvrir sa piscine

Éviter les saletés dans l’eau

Il est aussi possible d’économiser sur l’utilisation des produits d’entretien en évitant autant que possible de salir la piscine. Plus l’eau sera sale, plus vous devrez y verser de chlore et d’autres produits d’entretien. De plus, vous devrez aspirer plus souvent et le filtre s’usera plus rapidement.

Quelques mesures relativement simples à mettre en œuvre permettent pourtant de réduire considérablement les coûts d’entretien. Si votre piscine n’est pas encore construite, veillez à choisir un emplacement éloigné des arbres. Si vous avez beaucoup d’arbres, envisagez au moins la possibilité d’en couper quelques-uns, car les feuilles qui tombent dans la piscine nécessitent d’utiliser plus de produits nettoyants chimiques.

Prévoyez aussi l’aménagement d’une terrasse d’une largeur d’au moins un mètre tout autour du bassin pour éviter que trop d’herbe ne reste collée sous vos pieds et finisse dans l’eau de la piscine.

Un autre petit conseil tout simple : prenez donc une douche avant de piquer une tête. Beaucoup d’impuretés que l’on trouve dans l’eau proviennent de nos propres corps : crème solaire, déodorant, peaux mortes, cheveux, etc. Une douche avant la piscine évite que tout ceci ne se retrouve dans le bassin et contribue à réduire l’utilisation de produits d’entretien.

Cela ne fait aucun doute, un chien qui nage dans l’eau nage aussi dans le bonheur. Seulement, il y dépose aussi beaucoup de saletés. Si vous voulez éviter de souiller l’eau de la piscine, il vaut mieux en interdire l’accès à vos animaux domestiques.

Aspirer la piscine au bon moment

Aspirer la piscine au bon moment

Aspirer régulièrement est un geste essentiel pour maintenir la qualité de l’eau à un niveau constant et retirer les saletés de la piscine. À l’inverse, rien ne sert d’exagérer. Si vous utilisez un aspirateur de piscine conventionnel, vous perdez aussi beaucoup d’eau lors du contre-lavage qui suit l’aspiration. Chaque opération fait baisser le niveau de la piscine de 5 bons centimètres.

En revanche, si vous planifiez l’aspiration de façon réfléchie, cela ne pourra avoir qu’un effet positif sur votre facture d’eau. Pensez par exemple à aspirer juste avant une averse prévue. De cette façon, l’eau que vous aurez perdue sera partiellement compensée par l’eau de pluie collectée. Sur une année, cela peut faire quelques euros de différence.

En utilisant un robot de piscine, vous ne perdrez pas d’eau. C’est plus cher à l’achat qu’un aspirateur manuel, mais cela vous fait aussi gagner pas mal de temps.

Utilisation correcte des produits d’entretien chimiques

La qualité de l’eau doit être régulièrement corrigée à l’aide de produits d’entretien chimiques. Il s’agit en général de chlore, de correcteurs de pH ou de produits permettant de réduire la concentration de fer dans l’eau.

Une analyse régulière de l’eau de la piscine vous dira quels produits ajouter. Nous vous conseillons de tester l’eau au moins une fois par semaine. Si vous utilisez votre piscine tous les jours, il est recommandé de tester la qualité de l’eau quotidiennement aussi. En fait, le mieux est de vérifier la qualité de l’eau avant chaque utilisation de la piscine. Quand elle n’est pas utilisée, effectuez tout de même un test hebdomadaire.

Des tests fréquents vous permettront de déceler plus rapidement tout défaut de qualité. Vous pourrez ainsi intervenir plus tôt tout en utilisant un minimum de produits d’entretien pour maintenir la qualité de l’eau à un niveau constant. Au final, vous réaliserez des économies sur les frais d’entretien de votre piscine.

Utilisation correcte des produits d’entretien chimiques

Bien faire l’hivernage de votre piscine

ne dernière recommandation est de bien préparer votre piscine pour l’hivernage, que vous le fassiez vous-même ou non. Lors de l’entretien d’hiver, la piscine est nettoyée une dernière fois pour éliminer toutes les saletés avant de placer la bâche d’hivernage.

La qualité de l’eau est adaptée en y ajoutant un produit d’hivernage. Il est recommandé de le faire au moment de l’hivernage et même une 2e fois en janvier ou février.

Grâce à l’hivernage, votre piscine sera plus rapidement prête à l’emploi et la qualité de l’eau sera bien meilleure au printemps. Un bon hivernage vous fera donc faire de belles économies au moment de rouvrir votre piscine, en réduisant notamment les quantités de produits nécessaires et la durée de fonctionnement du filtre. 

Conclusion

Conclusion

L’entretien d’une piscine peut donc s’avérer coûteux. Nous estimons les frais d’entretien à une centaine d’euros par mois. C’est en effet le budget nécessaire pour faire tourner l’installation technique, chauffer votre bassin et acheter les produits d’entretien.

Nos quelques conseils vous permettront de réduire au mieux ce budget. En résumé, il vous faudra :

  1. prévoir un système de couverture pour conserver le plus longtemps possible la chaleur de l’eau ;
  2. éviter le dépôt de saletés dans le bassin ;
  3. contrôler régulièrement la qualité de l’eau pour éviter les écarts trop importants ;
  4. préparer votre piscine à passer l’hiver.